Partage

sadhana-logo.jpgOne2Team, éditeur d’une solution de pilotage de projets a organisé un Meet’Up entièrement consacré au management 3.0. Aviram Rozin, fondateur de l’association Sadhana Forest que parraine One2team, s’est particulièrement fait remarqué durant cet événement, le 28 juin dernier, par ses prises de positions novatrices autour du leadership et de modes de management.

Fondée en 2003, Sadhana Forest est une association à but non-lucratif dont l’objectif est de ramener durablement l’eau, la forêt et la vie dans des zones désertiques du monde, et ainsi redonner l’autonomie et la sécurité alimentaire à leurs populations.
Dans ces zones où intervient l’association, la population souffre de malnutrition et de dépendance alimentaire et ne dispose souvent pas de compétences dans les activités agricoles. En mettant en œuvre des méthodes simples et durables, l’association les aide à effectuer la transition du pastoralisme vers l’agriculture.


aviram_rozin.jpgPour y parvenir, l’association s’appuie sur des volontaires venus de tous les continents et qu’il faut tenir engagés et motivés pour mener à bien les projets. Depuis 13 ans, Aviram Rozin s’est forgé une expérience du management qu’il nous livre au travers de 6 conseils pratiques.

 

Donner des valeurs claires, concrètes, non négociables, qui définissent l’identité et le sens de l’organisation

Il importe de décider quelles sont les valeurs essentielles de la société. Lorsque celles-ci sont identifiées, il est important de les communiquer et les faire vivre. Cela signifie qu’elles ne doivent jamais être trahies et toujours être au cœur des processus décisionnels.
Pour conserver une cohérence organisationnelle, ces valeurs doivent devenir les principaux critères de recrutement et de promotion au sein de la structure. Il est nécessaire de refuser toute action contraire aux valeurs et qui pourrait mettre en péril l’organisation.
Puisque les gens sont beaucoup plus sensibles aux actions concrètes qu’aux déclarations non suivies, le manager doit être irréprochable et se conformer lui-même à ces valeurs.

Avoir une vision ambitieuse mais se concentrer sur des plans d’actions concrets

On n’arrive à engager des talents que lorsque les projets sont ambitieux. Mais dans la réalité, c’est la mise en œuvre de projets concrets avec des objectifs atteignables et des résultats réguliers qui créeront la motivation sans mettre en péril l’organisation.
Sadhana forest, par exemple, a l’ambition de changer le monde. Mais au quotidien, c’est chaque petit projet mené à son terme et la réussite collective qui soude le groupe et donne une réalité à cette ambition.
Cette agilité permet également de gagner en expérience. Répondre à des besoins réels au travers de chaque action menée renforce le sentiment de satisfaction et donc d’adhésion.
Toutefois, pour s’éviter bon nombre d’écueils, il est inutile de se lancer dans une démarche quantitative. L’opération n’aboutirait qu’à refaire ou tenter de maintenir les choses. Mieux vaut se focaliser sur la qualité et ne pas perdre de temps. Il est ainsi préférable d’annuler ou reporter un projet si l’on ne dispose ni du temps ni de l’argent pour réaliser une opération parfaite.

Favoriser le dialogue attentif

Un bon manager est celui qui sait se remettre en question en acceptant qu’il ne sait pas tout, qu’il ne détient pas toutes les solutions à tous les problèmes en particulier managériaux.
Pour s’améliorer, il va lui falloir connaitre les leviers qui lui permettront de s’améliorer.
Ces leviers, ses collaborateurs vont pouvoir lui transmettre. Il faut alors que les échanges se fassent en toute transparence et avec bienveillance.
Pour améliorer sa façon de manager, un chef d’équipe devra tout simplement demander à ses collaborateurs ce que, selon eux, il pourrait faire mieux. Il écoutera les réponses patiemment et soigneusement et terminera chaque conversation par deux questions :

  1. « Pensez-vous que je vous comprends? » Si la réponse est non, il devra demander une nouvelle explication jusqu’à ce que le collaborateur sente qu’il est compris
  1. « Avez-vous quelque chose à ajouter? » Il faut laisser au collaborateur la possibilité de s’exprimer librement et l’écouter jusqu’à ce qu’il termine.

Au-delà des informations que lui apporteront ces échanges, il donnera aussi le sentiment de prendre en considération les remarques de chacun ce qui participera à la cohésion globale.

Créer une famille plutôt qu’une entreprise

La seule structure sociale qui soit viable sur le long terme est la famille. C’est donc à partir de ce modèle qu’Aviram s’inspire pour son organisation. Cela implique d’abord d’identifier les collaborateurs qui croient à l’entreprise et qui ont le potentiel d’y réaliser une carrière longue. Cette étape passée, ceux-ci ne doivent plus être considérés comme de simples collaborateurs mais comme des membres à part entière de cette famille que l’on bâti.
A ce noyau devra se greffer une équipe capable de suivre les bons comme les mauvais moments : c’est la clé du succès.
Il faut pour cela développer un sens aigu de l’observation pour choisir ceux dont on a besoin. Il est inutile de se fier aux certificats, aux diplômes ou autres recommandations. Seul compte l’avis que l’on se fait en situation réelle par sa propre observation.
Si les personnes ne conviennent pas, il est préférable de les laisser partir ou de recentrer leur énergie sur un autre poste : les gens peuvent changer mais très lentement !

Traiter les contraintes individuellement et par priorité

Il est utopique d’imaginer pouvoir traiter tous les problèmes simultanément. Une telle organisation aboutirait nécessairement à une désorganisation totale. Il est préférable de commencer par identifier la contrainte limitante, celle qui empêche d’avancer, et de concentrer toutes les ressources à tâcher de la résoudre. Plutôt que de disperser son énergie à la résolution simultanée de nombreux facteurs, un bon manager va avancer par priorité.

Aider les collaborateurs à maximiser leur potentiel

Confier le bon travail au bon collaborateur c’est assurer des performances maximales. Si l’on perçoit que quelqu’un n’est pas au bon endroit, il faut lui trouver le bon poste, celui qui lui conviendra. Les gens intelligents, créatifs, engagés peuvent contribuer à l’organisation de plusieurs façons et évoluer au fil des années. C’est le meilleur moyen de les aider à se développer et à apprendre. Les gens aiment travailler dans un endroit où ils sont soutenus et même lorsqu’ils quitteront l’organisation, ils resteront les meilleurs ambassadeurs.

Intégrez une entreprise qui mise sur le Management 3.0 aux fortes valeurs. One2Team est une solution SaaS de Pilotage de Projets de nouvelle génération favorisant la collaboration et la mobilité afin de sécuriser le succès opérationnel des projets complexes et stratégiques. Avec plus de 13000 utilisateurs dans plus de 50 pays et plus de 130 milliards € d’actifs projet gérés dans la plateforme, le partage et la consolidation de données en temps réel permet une meilleure anticipation des risques, une réduction significative des coûts de pilotage, et une augmentation de la performance financière des organisations. 

One2Team collects cookies to enable the proper functioning and security of our website, and help us offer you the best possible user experience. By clicking on Accept cookies, you consent to the use of these cookies. You can change your cookie settings at any time. For more information, please read the One2Team policy page.

Below you can choose which kind of cookies you allow on this website. Click on the "Save cookie settings" button to apply your choice.